Bio

 

Percussionniste originaire d’un village du mercantour dans les Alpes Maritimes, Camille Emaille a fait ses études classiques aux conservatoires de Nice et de Strasbourg avant de rejoindre la Musik Akademie de Bâle (Suisse) pour se perfectionner en musique contemporaine et en improvisation avec Christian Dierstein et Fred Frith. En 2016, elle a également était étudiante invitée au Mills College d’Oakland (Californie) où elle a pu, notamment, travailler avec Roscoe Mitchel et William Winant.
Considérant la musique et l’art comme des composants du monde et de la vie, des cellules de toute chose, indépendamment d’un temps et d’un lieu fixés, elle a développé des projets hors cadre. Le collectif #, dont elle est membre organisatrice et musicienne, organise des concerts « sauvages » dans des lieux habituellement fermés d’accès au public mais dont l’histoire et l’acoustique sont fortes. En octobre 2015, elle a organisé la première édition du festival de musiques libres, traditionnelles et expérimentales MYOSOTIS dans une ancienne synagogue désacralisée en Alsace.
Elle collabore avec différents artistes travaillant avec vidéo, théâtre d’ombres et de marionnettes (Aurore Emaille pour le Spectacle Divines Bovines) et joue en duo avec la clarinettiste Xavière Fertin (duo OXKE FIXU) et avec le saxophoniste Tom Weeks ainsi qu’en trio avec les frères Arthur et Sebastian Smolyn (électronique et trombone). Lors de ses études et de workshop elle a travaillé avec William Winant, Lee Quan Ninh, Fred Frith, John Butcher, Benat Achiary, Roscoe Mitchel, Gunter Baby Sommer et Zina Parkins. Elle a également joué lors de concerts de musique contemporaine  avec l’ensemble Accroche Note, L’ensemble Vertebrae, l’ensemble Boswil, le duo Oxke Fixu, le Syndronic and Variation Band en Suisse, France, Finlande et au Mexique.
Passionnée de musique persane et orientale, elle étudie le tombak avec Pedram Khavarzamini et les tablas avec Sankar Chodhury. Au davul/tapan et derbouka dans la fanfare Duna Orkestar ou au tombak, daf et req dans Koâni (trio vielle à roue, harmonica, percussion) elle a eu l’occasion de jouer dans différents festivals et concerts en France, Suisse, Turquie et Allemagne.

ENGLISH

Camille Emaille is a French percussionist born in 1993 in Nice. She is studying at the Musik-Akademie of Basel (Switzerland) with Christian Dierstein on contemporary music and with Fred Frith on free improvisation. She considers music a part of everything, part of everyday life. That’s why she began to improvise, to feel music more as a flux, as something which is already here, something that we (the musician and the audience) just jump into… She works with many artists from varying fields, such as video, muppet theatre, shadow theater with the show Divines Bovines and plays in the musical projects Oxke Fixu (duo with clarinet), Defibrillator (electronic, e-trombone, perc.) and Ratax (d-b., cl., perc.). She used to organize and play in « wild » events, happenings that took place in unusual locations such as closed tunnels, abandoned hospitals, highway bridges, old synagogues (festival Myosotis); events where people go without any knowledge of what will transpire…

She worked during workshops and master classes with Lee Quan Ninh, John Butcher, Benat Achiary, Roscoe Mitchel, Gunter Baby Sommer et Zina Parkins. She played with Fred Frith, Fritz Hauser and William Winant among others.

In fond of persian music, she studies tombak with Pedram Khavarzamini and tabla with Sankar Chowdhury as well as traditionnal music from midle est. With davul/tapan (turkish or bulgarian instrument) in Duna Orkestar (balkanic brass band) or tombak, daf and req with Koâni (trio with hurdy gurdy, harmonica and percussions) she played concerts in France, Switzerland, Germany and Turkey.